LE COMMENTAIRE DU HADITH : « Le vendredi fait partie des meilleurs de vos jours »

Ces feuilles contiennent des mots honorés, ne pas les jeter dans un endroit indigne.

Bismi l-Lahi r-Rahmani r-Rahim
394985013 small
Louanges à Allah, le Seigneur des mondes,
Que Allah honore et élève davantage en degrés
notre maître Mouhammad et qu'Il préserve
sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle !
Khoutbah n°455
Le vendredi 06 juin 2008
LE COMMENTAIRE DU HADITH :
« Le vendredi fait partie des meilleurs de vos jours »


Mes frères de foi.

La louange est à Allah ! Que l'honneur et l'élévation en degrés soient accordés au Prophète de Allah !
Louanges à Allah, Celui Qui est Unique, Lui Qui n'a besoin de rien, Qui n'est pas engendré, Qui
n'engendre pas et Qui n'a nul équivalent ! Je loue Allah, ta^ala et je L'implore de me guider sur le
chemin de droiture. Je recherche Son pardon et je me repens à Lui. Je recherche la préservation de
Allah du mal de nos âmes et de nos mauvais actes. Celui que Allah guide, est certes bien-guidé et nul
ne peut guider celui qu'Il égare..
Que l'honneur et l'élévation en degrés les plus complets et les plus parfaits soient accordés à notre
maître Mouhammad le maître des fils de ^Adnan, celui que Allah a envoyé en tant que miséricorde
pour les mondes, en tant que guide et annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur d'un châtiment.
le Prophète, tel une lumière éclatante et une lune éclairante a appelé à la religion agréée par Allah par
Sa volonté. Allah a guidé par lui la communauté. Il a dissipé par lui les obscurités. Il a transmis le
message. Il s'est acquitté de ce qui lui a été confié. Il a conseillé la communauté. Que Allah le
rétribue pour nous, du meilleur de ce dont Il a rétribué un de Ses prophètes. Je témoigne qu'il n'est de
dieu que Allah, Lui seul n'a pas d'associé. Il a envoyé Son messager avec l'enseignement de droiture
et la religion de la vérité. Je témoigne que notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam est
Son esclave et Son messager. Que Allah l'honore ainsi que tous les messagers qu'Il a envoyés.
Esclaves de Allah, je vous recommande ainsi qu’à moi-même de faire preuve de piété envers Allah
Al-^Aliyy Al-^Adhim.
Allah ^azza wa jall dit dans le Qour'an honoré :

(ya ‘ayyouha l-ladhina ‘amanou ‘idha noudiya lis-salati min yawmi l-joumou^ah fas^aw’ ila dhikri l-
Lahi wa dharou l-bay^a ; dhalikoum khayroun lakoum ‘in kountoum ta^lamoun) ce qui signifie : « Ô
vous qui avez cru, lorsque l’appel à la prière du vendredi est achevé, allez évoquer le nom de
Allah et délaissez la vente. Ceci vaut mieux pour vous, si vous saviez » [sourat Al-Joumou^ah / 9].


D’autre part, notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :
(‘inna min ‘afdali ‘ayyamikoum yawma l-joumou^ah ; fihi khouliqa ‘Adamou wa fihi qoubid ; wa fihi
n-nafkhatou wa fihi s-sa^qah ; fa’idha kana yawmou l-joumou^ah fa’akthirou ^alayya mina s-salati
fihi fa’inna salatakoum ma^roudatoun ^alayy) ce qui signifie : « Parmi les meilleurs de vos jours,
figure le vendredi. C’est en ce jour que fut créé ‘Adam et c’est en ce jour, qu’il mourut. C’est en ce
jour, qu’il sera soufflé dans le cor afin que retentisse le son annonciateur de la fin du monde.
Lorsque vient le vendredi, multipliez vos invocations en ma faveur car en ce jour, vos invocations
en ma faveur me sont présentées ». On demanda au Prophète : « Mais comment nos invocations te
seront-elles exposées, Ô Messager de Allah, alors que tu auras été assimilé par la terre ? » Il(salla Allahu alayhi wa salam)répondit :
(‘inna l-Laha harrama ^ala l-‘ardi ‘an ta’koula ‘ajsada l-‘anbiya’) ce qui signifie : « Allah a interdit à
la terre d’assimiler les corps des prophètes » [rapporté par Al-Hakim et Al-Bayhaqiyy].
Mes bien-aimés, Allah tabaraka wa ta^ala a ordonné de faire provision des bonnes oeuvres à tout
moment. Il nous a fait miséricorde en faisant que certains jours de la semaine aient de grands mérites
et des vertus éminentes que les autres jours n’ont pas. Ainsi Allah y multiplie la récompense des
obéissants et y augmente les récompenses des bienfaisants.
Parmi ces jours, figure le vendredi au sujet duquel le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a
dit qu’il était parmi les meilleurs des jours. C’est en ce jour que fût créé notre maître ‘Adam ^alayhi ssalam
qui est le premier de l’espèce humaine et le premier des prophètes messagers. L’achèvement de
la création de ‘Adam ^alayhi s-salam a eu lieu au Paradis. En effet, Allah a ordonné à un ange honoré de
prendre de toutes les différentes sortes de terres de cette Terre, de la blanche et de la noire et de ce
qui est entre les deux, de la tendre et de la dure et de celle qui est entre les deux, de la bonne, de la
mauvaise et de ce qui est entre les deux. Puis il les rapporta au Paradis. Celles-ci furent mélangées
avec de l’eau du Paradis jusqu’à ne plus former qu’une terre glaise. Allah donna à cette terre glaise
l’apparence d‘Adam ^alayhi s-salam. Puis cette terre sécha comme une poterie. L’âme honorée d’Adam
fut insufflée en elle et ‘Adam se mit à parler. La première parole qu’il dit, fut : « Al-hamdou li l-Lah,
Louange à Allah. Allah ta^ala créa en ‘Adam la connaissance et la foi. Il lui enseigna les langues et le
nom de toute chose ainsi que les moyens d’obtenir sa subsistance. ‘Adam ^alayhi s-salam avait un beau
visage, une belle voix et une belle apparence. Il était grand et possédait une stature verticale. Il n’était
pas lourdaud d’apparence et ne ressemblait pas aux singes comme le prétendent les ennemis de
Allah. Mes frères de foi, notre maître ‘Adam a vécu mille années. Il a passé cent trente ans au Paradis
Ces feuilles contiennent des mots honorés, ne pas les jeter dans un endroit indigne. 3
avant que Allah ne le fasse descendre sur Terre avec son épouse Hawwa’ pour l’éprouver et non pour
le chasser .
Son décès eut lieu un vendredi tout comme nous en a informé notre maître Mouhammad salla l-Lahou
^alayhi wa sallam conformément à sa parole ce qui signifie : « Et c’est en ce jour qu’il est décédé. »
Quant à la parole du Prophète salla l-Lahou ^alayhi wa sallam au sujet du vendredi:
(wa fihi n-nafkhatou wa fihi s-sa^qah) elle signifie qu’après le décès de tous les musulmans, cent ans
avant le Jour du Jugement, il ne restera sur Terre que des mécréants. Le Jour du Jugement aura donc
lieu alors qu’il n’y aura que des mécréants sur Terre. Israfil ^alayhi s-salam soufflera dans le Cor et ces
derniers seront terrifiés par ce bruit. En effet, ce sera un son intense, qui déchirera le coeur des
mécréants au point qu’ils mourront sur le champ. Ils en mourront et il ne restera ni humains ni jinns
vivants. Après la mort des humains, les anges mourront à l’exception de ceux dont Allah n’aura pas
prédestiné la mort. Allah ta^ala dit :
 

 

s-souri fasa^iqa man fi s-samawati wa man fi l-‘ardi ‘il-la man cha’a l-Lah ;
thoumma noufikha fihi ‘oukhra fa’idha houm qiyamoun yandhouroun) ce qui signifie : « Il sera soufflé
dans le Cor et ceux qui vivent dans les cieux et la terre mourront, à l’exception de ceux que
Allah voudra. Ensuite, il sera soufflé dans le Cor, une seconde fois. C’est alors que tous se
relèveront, en regardant » [sourat Az-Zoumar / 68].


Quant aux musulmans et aux mécréants qui étaient déjà morts avant cela, ils ne mourront pas une seconde fois mais s’évanouiront. Ceci concerne également les prophètes, sauf que lorsqu’ils s’évanouiront à ce moment-là, ils ne ressentiront pas de douleur. Quant aux martyrs de guerre, ils ne seront pas atteints ce jour-là, d’évanouissement. Cela ne veut pas dire qu’ils sont meilleurs que les prophètes, car les prophètes sont les meilleures des
créatures de Allah. Allah ta^ala dit au sujet des prophètes :
(wa koullan faddalna ^ala l-^alamin) ce qui signifie : « À chacun Nous avons accordé un mérite sur
tous les mondes » [sourat Al-‘An^am / 86]. Ensuite, Allah ressuscitera ‘Israfil qui avait soufflé dans le
Cor une première fois. Il soufflera dans le Cor une seconde fois. Cela aura lieu quarante ans après.
Les morts sortiront de leurs tombes. L’interrogation, l’exposition des actes, aura lieu par la suite.
Mes frères croyants, le hadith du Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam comporte une grande
sagesse, une orientation afin d’oeuvrer en ce qui comporte un bien et une réussite pour nous surtout
en ce jour béni. En effet, le Prophète ^alayhi s-salatou wa s-salam a dit :
(fa’akthirou ^alayya mina s-salati fihi ; fa’inna salatakoum ma^roudatoun ^alayya) ce qui signifie :
« Multipliez vos invocations en ma faveur en ce jour-là car vos invocations en ma faveur me
seront présentées ». L’invocation, as-salat ici, signifie la glorification. Ainsi lorsque nous disons :
Allahoumma salli ^ala Mouhammad, nous demandons à Allah qu’Il augmente notre maître
Mouhammad en glorification. C’est une sounnah mou’akkadah, un acte très recommandé, tout
particulièrement lorsque nous entendons prononcer son nom ^alayhi s-salatou wa s-salam. Il a été
Ces feuilles contiennent des mots honorés, ne pas les jeter dans un endroit indigne. 4
rapporté concernant son mérite plusieurs hadith parmi lesquels celui dans lequel le Messager de
Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :
(man salla ^alayya marratan salla l-Lahou ^alayhi biha ^achra wa man salla ^alayya ^achra salla l-
Lahou ^alayhi biha mi’ah) ce qui signifie : « Celui qui fait en ma faveur une invocation d’élévation en
degrés, Allah l’élève grâce à elle, de dix degrés. Et celui qui fait en ma faveur, dix invocations
d’élévation en degrés, Allah l’élève de cent degrés » [rapporté par Mouslim].
D’autre part, Al-Hafidh As-Sakhawiyy a rapporté que le Prophète r a dit :
(man salla ^alayya ^asra yawmi l-joumou^ati thamanina marrah, ghafara l-Lahou lahou dhounouba
thamanina ^ama) ce qui signifie : « Celui qui fait pendant le ^asr du vendredi quatre-vingt
invocations d’élévation en degrés en ma faveur, Allah lui pardonne les péchés de quatre-vingt
années ».
Allah ta^ala a chargé des anges qui exposent à notre maître Mouhammad salla l-Lahou ^alayhi wa sallam
les invocations d’élévation en degrés de chaque membre de sa communauté et ils lui transmettent
leur salam. Le Prophète répond à chacun d’entre eux même si leur nombre est très élevé. Quant à la
parole du Prophète ^alayhi s-salatou wa s-salam :
(‘inna l-Laha harrama ^ala l-‘ardi ‘an ta’koula ‘ajsada l-‘anbiya’) cela signifie que les corps des
prophètes resteront conservés. Ils ne seront pas atteints de décomposition dans la terre durant leur
séjour dans la tombe jusqu’au Jour du Jugement. Notre maître Mouhammad ^alayhi s-salatou wa s-salam
a dit :
(al-‘anbiya’ou ‘ahya’oun fi qoubourihim yousalloun) ce qui signifie : « Les prophètes sont vivants
dans leurs tombes, ils y accomplissent la prière » [rapporté par Al-Bayhaqiyy qui l’a jugé sûr].
Mes frères de foi, le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a mentionné dans ce hadith quatre
sujets importants. Il nous a incité à multiplier les invocations en sa faveur le jour du vendredi après
nous avoir indiqué le mérite de ce jour par sa parole :
(‘inna min ‘afdali ‘ayyamikoum yawma l-joumou^ah) ce qui signifie : « Fait partie des meilleurs de vos
jours, le vendredi ». Sa parole ici indique qu’il y a d’autres jours que le vendredi qui ont aussi un
mérite, même si le vendredi se distingue par de nombreux mérites que d’autres jours méritoires n’ont
pas. Il y a par exemple, le jour de ^Arafah au sujet duquel le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa
sallam a dit :
(‘afdalou d-dou^a’i yawma ^Arafah) ce qui signifie : « La meilleure des invocations a lieu pendant le
jour de ^Arafah » [rapporté par At-Tirmidhiyy], et dans un autre hadith :
Ces feuilles contiennent des mots honorés, ne pas les jeter dans un endroit indigne. 5
(ma min yawmin ‘akthara min ‘an you^tiqa l-Lahou ta^ala fihi ^abdan mina n-nari min yawmi
^Arafah) ce qui signifie : « Il n’est pas un jour durant lequel Allah affranchisse plus de gens de
l’Enfer que le jour de ^Arafah » [rapporté par Mouslim].
De même, le jour de ^Idou l-‘Ad-ha, la fête du sacrifice qui est pour celui qui est entré en rituel de
pèlerinage « le jour de Al-Hajjou l-‘akbar ». Il est surnommé ainsi car la plupart des actes du
pèlerinage ont lieu durant ce jour-là. C’est le cas des tours rituels autour de la Ka^bah, de la coupe
des cheveux ou du rasage de la tête,,et du lancer de cailloux dans Jamratou l-^Aqabah. Ces deux
jours, que sont le neuf et le dix, font partie des dix premiers jours de dhou l-hijjah qui sont des jours
bénis. Le Messager de Allah salla l-Lahou ^alayhi wa sallam a dit :
(ma min ‘ayyamin al-^amalou fiha ‘ahabbou ‘ila l-Lahi min ^achri dhi l-hijjah) ce qui signifie : « Il n’y
a pas de jours durant lesquels les bons actes ne rapprochent le plus de l’agrément de Allah que les
dix premiers jours de dhou l-hijjah » [rapporté par Al-Boukhariyy et d’autres].
Les oeuvres de bienfaisance et de charité durant ces dix jour-là sont plus récompensés que durant les
autres jours et la récompense des actes de vertu est multipliée selon le jugement de Allah ta^ala
beaucoup plus que si ces actes étaient accomplis à un autre moment.
Mes frères de foi, à nous de nous attacher fermement à la sounnah et à profiter des bienfaits avant la
mort et avant de ne plus pouvoir les accomplir. En effet, nos souffles sont comptés et nous
atteindrons inexorablement un jour notre compte. La mort nous parviendra sans aucun doute et la
tombe nous attend sans doute aucun. La sauvegarde, rien ne l’égale. Or la voie pour être sauvé est
connue. Il faut s’attacher à la croyance des gens de la vérité, avec la science et les actes qui nous
incombent.


Voici ce que j’avais à vous transmettre. Je demande que Allah me pardonne ainsi qu’à vous.
www.apbif.org
Association des Projets de Bienfaisance Islamiques en France