Commentaire Du 18em Hadith des 40 hadiths




Commentaire Du 18em Hadith des 40 hadiths d'An-Nawawi




Selon Abu Dharr Jundub Ibn Junâda et Abu ‘Abd ArRhamân Mu’âdh Ibn Jabal , le Messager d’Allah a dit : « Crains Allah où que tu sois. Efface la mauvaise action en la faisant suivre d’une bonne et traite les gens de la meilleur manière. » [ ou comporte-toi avec eux en faisant montre du meilleur caractère ] .Rapporté par At-Tirmidy qui le tient pour un hadith Hassan [ Bon] et même pour Hassan-Sahih [Bon-Valide] dans certaines copies de son ouvrage . Il le rapporte dans les chapitres relatif au bien et au liens : le chapitre relatif à la fréquentation des gens n° 1988

Thème du Hadith : La crainte d’Allah et le Bon caractère

Explications du Hadith :

1- Ce que l’on peut retenir de l’énonciation du Hadith :

A)les circonstances de l’énonciation du hadith :
Cette recommandation adressé par le Messager d’Allah à Abu Dharr et à Mu’âdh nous est parvenu par plusieur voies et selon diverses circonstances dont voici quelques indications.

Selon la version de Ibn ‘Abdel-barr dans son « Tamhîd » (le préambule) Anas a dit : « le Messager d’Allah envoya Mu’âdh au Yémen en lui disant : Ô Mu’âdh ! Crains Allah et comporte-toi avec les gens en usant d’un bon caractère. Si tu fais une mauvaise action, fait-la suivre d’une bonne. » Mu’âdh dit : « Ô Messager d’Allah ! Est-ce que : Il n’est de Dieu que Allah , fait partie des bonnes action ? Il répondit : C’est une des plus grandes bonnes actions. »

D’après la version d’Ahmed, Abu Darr a dit : Ô Messager d’Allah ! apprends-moi quelque chose qui me rapprocherait du paradis et m’éloignerait de l’Enfer . Le Prophète répondit : « lorsque tu fais une mauvaise ation , fais ensuite une bonne action. Celle-ci comptera dix fois sa valeur. Abu Darr dit alors : Ô Messager d’Allah ! Est-ce que « il n’est de dieu que Allah » fait partie des bonnes œuvres ? le Prophète répondit : « c’est la meilleur des bonnes œuvres .»

B) L’homme est une créature anoblie sur terre :
Allah créa l’homme et mit à sa disposition des bienfaits incalculables. Il choisit parmi les hommes des Messagers sur qui Il fit descendre la révélation afin qu’ils montrent aux gens la voie du bien et du bonheur. Il ordonna aux gens de n’adorer que Lui sans rien Lui associer ,d’exécuter Ses commandements, de s’abstenir de Ses interdits, de rivaliser dans la réalisation des bonnes œuvres et dans l’abstention des actes réprouvés, d’œuvrer pour l’accomplissement du bonheur humain, de nouer entre eux des relations d’amitié, de solidarité et de fraternité, de s’entraider et de bien se traiter les uns les autres, de se parer de caractères raffinés, d’avoir un esprit bon et sociable et de tenir un beau langage.

C’est en agissant de la sorte que l’homme peut récolter le succès et bénéficier des biens de ce bas monde et de ceux de la vie dernière. C’est ainsi que se réalisera le vicariat de l’homme sur terre, vicariat dont Allah le distingua des Anges les plus rapprochés Allah a dit : Et Lorsque Nous dîmes aux Anges : Prosternez-vous devant Adam ! Ils se prosternèrent [S2v34].

Telle est la recommandation que nous a faite le Prophète dans ce hadith et nous a incités à nous y conformer.

C) Une recommandation :

Qu’il est beau ce don que nous offre ces deux compagnons honorables. Il s’agit d’un hadith qu’ils ont entendu de la bouche de leur éducateur et de leur bien-aimé Muhammed . il est possible , qu’à l’origine , ce hadith ne soit qu’une gratification et une recommandation adressées rien à eux deux. Mais il est devenu, par la suite, une guidance , une orientation et une exhortation à la communauté musulmane, à cause du bien qu’il renferme, bien qui est à même de concrétiser le bonheur dans ce bas monde et d’annoncer la félicité de la vie dernière. C’est une recommandation d’une grande importance qui englobe les droits d’Allah et préserve ceux de Ses serviteurs.

D) la crainte pieuse est la voie du salut :

L’orientation la plus grande , que nous trace le Messager d’Allah dans cette recommandation porte sur la crainte pieuse d’Allah parce qu’elle renferme la somme de tous les bien et protège contre les maux. Grâce à elle, les croyants reçoivent l’entière sollicitude et l’appui totale de la part d’Allah . Allah dit : « Certes Allah est avec ceux qui l’ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaissants. »[S16v128]

Le Très-haut a promis à ceux qui le craignent une part agréable et la délivrance devant l’adversité. Allah dit : « Celui qui craint pieusement Allah , Allah lui aménage une issue. Il lui accorde Ses biens d’où il se s’y attend pas . » [S65 v2et 3].

Grâce à la crainte pieuse, Le Miséricordieux les sauvegarde contre les ruses des ennemis. En effet Allah dit : « Si vous êtes patient et pieux, leurs intrigues ne vous nuiront en rien » [S3 v120]

Allah a, en outre, pris Lui même l’engagement d’être miséricordieux envers les pieux. Il dit : « Et Ma miséricorde embrasse toute chose. Je la prescrirai à ceux qui (Me) craignent » [S7v156]
Allah se décrie Lui-même comme méritant d’être craint et comme Celui qui pardonne aux pieux .Allah dit : « C'est Lui (Allah) qui est Le plus digne d'être craint; et c'est Lui (Allah) qui détient le pardon. » [S74v56].
Le jour de la Résurrection , Il placera ceux qui le craignent à Ses cotés, Allah dit : Les pieux seront dans des Jardins et parmi des ruisseaux, dans un séjour de vérité, auprès d'un Souverain Omnipotent.[S54v54 et55].
Les versets Coranique et les Hadiths, qui traitent du mérite de la crainte pieuse sont nombreux. Il n’y a rien d’étonnant à cela puisqu’elle est à la fois la voie suivie par les croyants et le caractère des Prophètes et des Messagers d’Allah .
Allah dit : « Voilà ceux qu'Allah a guidés: suis donc leur direction ». [S6v90]
C’est la recommandation d’Allah à Ses serviteurs, les premiers comme les derniers. Celui qui s’y conforme remportera le succès, mais celui qui s’en détourne périra et perdra. Allah dit : « Craignez Allah!› Voilà ce que Nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes. Et si vous ne croyez pas (cela ne nuit pas à Allah, car) très certainement à Allah seul appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah se suffit à Lui-même et Il est digne de louange. » [S4v131]

E) la nature de la crainte pieuse:
La piété (la crainte pieuse) est un mot global qui comprend tout ce que l’islam a apporté en termes de croyance, de pratiques cultuelles, de relations sociales et de caractères. Allah dit : « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelque amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux ! » [S 2v177]
Ainsi , la piété n’est pas un simple mot qu’on prononce à la légère ou une allégation qu’on énonce sans preuves évidentes. C’est beaucoup plus un acte concret qui se vérifie dans l’obéissance à Allah et dans le renoncement à toute forme de rébellion contre Lui. Les pieux devanciers l’ont expliquée en ces termes : la piété consiste à obéir à Allah sans jamais Lui désobéir, à Le mentionner sans jamais l’oublier, à le remercier sans se rebeller contre Lui.
Et ils se sont conformés à ce sens en privé comme en public, à chaque instant et dans toutes leur affaires, exécutant ainsi l’ordre d’Allah et répondant à Son appel : « Ô les croyants! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission. » [S3v102]

F) la plénitude de la piété :
Il s’agit , en général, de s’éloigner des choses équivoques et de toute chose qui laisserait supposer contenir l’illicite. Le Prophète a dit , d’après Al-Boukhari et Muslim : « Celui qui s’est mis à l’abri des choses équivoques a tout fait pour blanchir sa foi et sa réputation . » Il s’ensuit que le musulman doit se tenir loin de beaucoup de choses autorisées par crainte qu’elles le conduisent aux interdits. Tirmidhî et Ibn Mâja ont rapporter que le Prophéte a dit : « Le serviteur ne parvient à faire partie des pieux que lorsqu’il renonce aux choses où il y a aucun mal de crainte de tomber dans les choses illicites. » Al-Hassan El-Bassri a dit quand a lui la piété a fait tant et si bien que les pieux ont abandonné beaucoup de choses licites par crainte de l’illicite.

G)La condition de la réalisation de la piété :
La piété ne se concrétise pleinement et ne porte ses fruits que si le musulman connaît bien sa religion afin que celui-ci sache comment craindre Allah pieusemnet. Allah dit : « Seuls craignent Allah, de tous ses esclaves , les savants » [S35 V28] l’ignorant ne sait pas ce qu’il doit faire et ce qu’il doit abandonner. C’est pourquoi la science (religieuse) est la meilleur forme d’adoration , le chemin qui conduit au Paradis et le signe que Allah veut du bien de Son esclave. Le Prophète a dit , dans un hadith rapporter par Tirmidhî : » La supériorité du savant par rapport au dévot est comme ma supériorité par rapport au moindre d’entre vous. »
Il a également dit, dans un autre hadith rapporté par Muslim : « Celui qui prend une route à la recherche d’une science, Allah lui facilite une voie vers le Paradis. » Il a encore dit , dans un hadith unanimement reconnu authentique : « Quand Allah veut du bien à quelqu’un , Il le rend versé dans les sciences de la religion. »


H) Le repentir et la promptitude à faire le bien définissent le caractère des croyants pieux :
L’oublie ou la négligence peut triompher de l’homme . Son Ego peut le tromper et l’inciter à faire le mal , et Satan peut lui susurrer des vilenies. A ce moment, il se place dans le champs de la désobéissance et commet alors des péchés. La piété consiste alors à ce qu’il se repente rapidement et demande pardon à Allah à l’instant où il se rend lui-même compte de sa faute ou lorsqu’il en est prévenu. Le Très-Haut décrit ainsi les hommes pieux : » Ceux qui , lorsqu’il ont fait une action immorale ou commis une injustice envers eux-mêmes se rappellent Allah et demandent l’absolution de leurs péchés ( Qui donc absout les péchés si ce n’est Allah ? ) et ne persistent pas dans ce qu’ils ont fait en connaissance de cause . » [S3 V135].
« Ceux qui ont craint pieusement Allah , lorsqu’une suggestion du Diable les touche se rappellent Allah aussitôt et les voilà de nouveau clairvoyant . » [S7 V201].

Le musulman pieux se précipite , après le repentir et demande l’absolution, pour faire de bonnes œuvres en abondance afin qu’elles effacent son péché , tout en gardant confiance dans la promesse d’Allah qui dit : » Certes les bonnes actions chassent les mauvaises . » [ S11 V114] et répondant à la recommandation du Messager d’Allah qui a dit « Efface la mauvaise action en la faisant suivre d’une bonne . »

I) la lumière de l’obéissance dissipe l’obscurité de la désobéissance :
L’accomplissement assidu des bonnes œuvres comme la prière , le jeûne , le pèlerinage , la Zakat , l’Effort dans la voie d’Allah , l’évocation d’Allah et d’autres œuvres de bien effacent les erreurs et les infractions que le musulman pourrait faire. De nombreux hadiths authentique le confirment. On va citer quelques uns à titre indicatif :

« Quiconque jeûne le mois de ramadan poussé par sa foi et dans l’espoir de la récompense divine , Allah l’absout de tous ses péchés. » [ Hadith Authentique ]

« Voulez-vous que je vous indique l’œuvre par laquelle Allah efface les péchés et élève les degrés ? Ils disent : Nous voulons bien , O Messager d’Allah ! Il dit : Parfaire ses ablutions malgré les désagréments (comme le froid etc..)multiplier les marches vers les mosquées et y attendre , après chaque prière accomplie, la suivante. » [Muslim].
« Celui qui fait le pèlerinage sans commettre ni immoralité, ni dévergondage , retourne (chez lui) aussi pur que le jour où sa mère l’a mis au monde. » [ Al-Boukhari et Muslim]

A cela s’ajoutent des verset clairs du coran relatifs à la réparation des fautes par des actes d’obéissance . Certains d’entre eux ont été déjà signalés . D’autres le seront ci-dessous .

J) le repentir est la conditions de l’absolutions des grands péchés :
Les musulmans sont unanimes sur le fait que les bonnes actions effacent les petits péchés. Quand aux grand péchés –Ceux dont Allah a promis de châtier sévèrement leurs auteurs . comme la consommation de l’usure et des boissons alcooliques etc… ils exigent le repentir. Allah dit : « Je suis parfaitement Absoluteur pour celui qui est revenu (à Moi) , qui a cru, a agi dans le bien puis a suivi la bonne voie.[S20 V82] L’absolution d’Allah est accordée lorsque la faute commise ne lèse pas autrui, car lorsqu’on porte atteinte aux droits des hommes, par le vol de leurs biens ou le meurtre, il est obligatoire de leur restituer leurs droits ou leurs demander pardon et qu’ils y consentent lorsque ces conditions sont remplies, on peut espérer d’Allah qu’Il accepte le repentir et efface les fautes, et même qu’Il les change en bonnes œuvres. Allah dit : » Sauf celui qui sera revenu à Allah et aura fait une bonne œuvre , ceux-là Allah transformera leurs mauvaises actions en bonnes. » [S25V70]. Si la personne incriminée ne restitue pas les droits à leurs propriétaires ou que ceux-ci ne l’en dégagent pas , la compensation aura lieu le Jour de la résurrection. Al-Boukhari a rapporté ce hadith transmis par Abû Sa’ïd Al-Khudarî : Une fois les croyants délivrés du Feu, ils sont arrêtés sur un pont situé entre le Paradis et l’Enfer .Chacun, alors, répare les injustices qu’il a causées aux autres sur terre (en cédant une partie de sa part au Paradis). »
En raison de la mansuétude d’Allah, celui qui n’est pas chargé de petite fautes, ses bonnes œuvres influeront sur les grand péchés et allégeront leur gravité de la même façon qu’elles effacent les petits péchés. Et s’il n’a commis ni grand ni petits péchés , Allah décuplera son salaire et sa rétribution.

K) le morale est le fondement de l’édification de la civilisation humaine :
Dans sa recommandation , le Messager d’Allah attire l’attention sur une chose qui garantit à la vie de l’homme perfectionnement et amélioration, et à la société la rectitude de son ordre. C’est le fait d’user d’un bon comportement envers les gens, d’observer à leurs égard le même comportement que l’on aime les voir observer envers soi. Et ce jusqu’à ce que le musulman devienne un être sociable qui aime les gens , les honore , fait preuve de bienfaisance envers eux et vice-versa. C’est à ce moment là que chaque individu dans la société se précipite à accomplir son devoir avec satisfaction et sérénité et que , par la suite, les choses se redressent , que les valeurs règnent et que la civilisation voit le jour.

Vu la haute valeur que revêt la morale dans la vie des nations, l’islam lui a consacré une place privilégiée et lui a accordé un grand intérêt. Ce qui le prouve , c’est l’abondance des verset et des hadiths qui exhortent les musulmans à observer les nobles caractères et qui montrent le mérite de celui qui s’y conforme et celui qui s’en orne. Ainsi Allah dit : « Exige ce qui est aisément supportable , ordonne le bien communément reconnu comme tel et détourne-toi de ceux qui s’obstiennent à ignorer Allah. » [S7V199]
Aussi : « Repousse de la plus belle manière et voilà que celui à l’égard de qui tu avais une animosité devient tel un ami chalereux . » [S41 V34]

Quand au Messager d’Allah il a dit : Voulez-vous que je vous dise qui sont ceux que Allah aime le plus et qui seront assis le plus prés de moi le jour de la résurrection ? Ils dirent : Oui .Il dit : Ce sont ceux qui ont la meilleur moralité . » Hadith rapporté par Ibn Hibbân dans son sahîh .Il a dit aussi dans un hadith rapporté par Ahmed et Abû Dâwoud : « Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui jouissent de la meilleur moralité et qui sont les plus affables. » Il a également dit : « les croyants qui ont la foi la plus accomplie sont ceux d’entre vous qui jouissent de la meilleur moralité. » Il existe bien sûr d’autre versets et hadiths .Tous se résument dans le hadith rapporté par Al-Boukhari dans le livre des règles de politesse , et par Al-Hakim et Al-Bayhaqi : « Je n’ai été envoyé que pour parachever les nobles caractères. »

L) l’acquisition du bon caractère :
Il est possible à l’homme d’acquérir un caractère bon et élevé. En effet, selon une variante du hadith d’après Mu’âdh rapportée par Al-Hakim et d’autres avec des termes différents , Le Messager d’Allah a dit en s’adressant à Mu’âdh : « Perfectionne ton comportement avec les gens. » et dans une autre variante encore : « Et perfectionne ton comportement autant que tu peux . » Ceci se réalise à l’aide d’un certain nombre de choses. La plus élevée de ces choses est de suivre le modèle de bon comportement qu’incarne le Messager d’Allah . C’est d’ailleurs ce que Allah ordonne : « Certe vous aviez dans le Messager d’Allah un bon modèle . » [S33 b21] Et pour se rendre compte du niveau de moraité très élevé dont jouissait le Messager d’Allah , il suffi que Allah l’ait décrit dans le Coran en ces termes : « Tu jouis vraiment d’une très grande moralité . » [S48 V4]
Parmi les moyens qui permettent d’acquérir les bon caractères il y a la fréquentation des hommes pieux, des savant , et de ceux qui ont de noble caractères. Il y’a aussi la nécessité d’éviter les hommes mauvais aux actes bas et vil. Allah a dit ; « Résigne-toi à la compagnie de ceux qui invoquent leur Seigneur au début du jour et à sa fin , désirant Sa face .Ne laisse pas tes yeux se détourner d’eux, voulant le luxe de ce bas monde, et n’obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur trop distrait pour Nous évoquer, celui qui a suivi ses passions et dont toute œuvre n’a été que manquement aux prescriptions d’Allah »[ S18V28].

M) Exemple de quelques nobles caractères :
Avoir un Bon caractère consiste à être gentil avec ses proches, à pardonner, à renoncer à la vengeance et à faire des largesses même si l’on n’essuie que des refus lorsqu’on demande, à son tour , à bénéficier des largesses d’autrui.
Al-Hakim et d’autres ont rapporté d’après’Oqba Ibn ‘Amir Al_Jahnî : »Le Messager d’Allah m’a dit : Veux-tu que je te dise quels sont les meilleurs caractères des gens de ce bas monde et de l’au-delà ? respectes les liens de parenté même envers ceux qui ne le font pas avec toi, donner à celui qui ‘a privé, pardonner à celui qui a été injuste envers toi. »
Et dans une version d’Ahmed il est dit : « et pardonner à celui qui t’insulte. » Il y a également d’autres qualités qui font partie intégrante du bon caractère .Il s’agit de l’épanouissement du visage, la mansuétude, l’humilité, le témoignage d’affection aux gens. Il y a aussi le fait de ne pas donner à autrui le mauvais préjugé et de s’abstenir de leur faire quelque mal que ce soit . Le Prophète a dit : »Ne sous-estime aucun bien même celui de rencontrer ton frère (en religion) avec un visage épanoui. » [Muslim] Il a dit également : « …qu’il s’abstienne de faire le mal .Ce sera considéré comme une aumône . » [Boukhari et Muslim].

Conclusion :
Le bon caractère , la courtoisie dans les relations sociales et la bonne fréquentation relèvent de la foi accomplie et font partie des qualités des pieux. Abhorrer les persévérants dans le péché, ne pas les fréquenter aussi longtemps qu’ils ne se recommandent pas mutuellement le bien et ne s’interdisent pas le blâmable relèvent de la piété accomplie .

Source : Al Wafi : Dr Mustafa Al-Bughâ et Dr Muhyu Adîn Mistu


A propos des Compagnons cité dans ce hadith :

Abu Dharr Jundub Ibn Junâda et Abu ‘Abd ArRhamân Mu’âdh Ibn Jabal :

Abu Dharr Jundub Ibn Junâda : De la tribu des Banû Ghîffâr , il adhéra très tôt à l’islam il fut rapporté qu’il a dit : « J’ai été le cinquième à embrasser l’islam . » Sa sincérité était citée en exemple .Il fut un grand ascète .Il fut le premier a saluer l’Envoyer d’Allah selon la formule consacrée par l’islam « Salem Aleykoum » .
Il mourut à Rabdha en l’an 32 de l’Hégire. On trouve dans les recueils de Hadith 281 hadiths provenant de Lui .


Abu ‘Abd ArRhamân Mu’âdh Ibn Jabal : Il était Ansarite de la tribut des khazraj . Il fut le plus savant en matière de licite et d’illicite . Le Prophète a dit à son sujet : » le plus savant de ma communauté en matière de licite et d’illicite , c’est Mu’âdh Ibn Jabal . » C’est un beau jeune homme qui faisait partie des meilleur des jeunes des ansarites en mansuétude, en générosité et en pudeur. Il adhéra à l’islam à l’age de 18 ans . Il assista à la rencontre d’Al-Aqaba et a la Bataille de Badr et à tous les autres grand événement . Le Prophète le nomma gouverneur du Yémen . Il mourut de la peste en l’an 18 alors qu’il n’avait que 34 ans .On rapporte de lui 157 hadith .


A propos du Hadith Hassan [ Bon] et Hassan-Sahih [Bon-Valide]

Ont trouver dans la science du hadith les définitions suivante :

Pour le Hadith Hassan (bon) :
Définition d’Al-Khattâbi : Celui dont la source est connue, dont les hommes (transmetteurs) sont renommés, qui s’intègre dans le cadre de la plupart des hadith , qu’acceptent la plupart des savants et qu’utilisent des juristes [ Ma’âlim as-Sounan tome 1 page 11]

Définition de Tirmidy : Tout Hadith rapporté dont la châine de transmettreur ne contient personne qui soit accusé de mensonge , Hadith qui , de surcroît n’est pas marginal et qui est rapporté d’une manière proche , par une autre voie. C’est là pour nous le hadith Bon .[Jâmi’ Tirmidy , avec commentaire Touhfat al –Ahwadi tome 1]

Pour le Hadith Hassan-Sahih [Bon-Valide] :
Il y a problème sur les termes apparents de la formulation en question .En effet , le « Bon » [Hassan] se trouve à un degré moindre que le « Valide-sûr » [Sahih]Alors comment rassembler les deux termes en dépit de la supériorité de l’un sur l’autre ? les savant ont répondu de différentes manières au dessein de Tirmidy dans cette désignation.Ce qu’A dit Al-Hafiz Ibn Hajar [ Al-Asqalanî] à ce propos est ce qui est le mieux et Souyouti s’en est satisfait . On peut ainsi le résumer :

A ) Si le hadith a deux chaînes de transmetteur et plus , le sens est alors « Bon(Hassan) en vertu d’une chaîne , Valide-sûr (Sahih) en vertu d’une autre . »

B) S’il n’a qu’une seule chaîne , le sens est Alors « Bon(Hassan) selon certain , Valide-sûr(Sahih) selon d’autres . »
Comme si l’auteur de la formulation indiquait , ainsi qu’il y a une différence d’opinion entre savant sur la valeur à donner à ce hadith ou bien que pour lui aucune des deux valeur ne prévaut sur l’autre . [Précis des sciences du hadith : At-Tahhan ]

Wallahu’Além