Lies Hebbadj mis en examen pour escroquerie et fraude

Publié le par rks3

947987_7584578-niqab-t103a.jpgAprès 48 heures de garde à vue, Lies Hebbadj a été mis en examen hier pour escroquerie, travail dissimulé et fraude aux aides sociales, rapporte Presse Ocean. Il a été laissé libre mais placé sous contrôle judiciaire à l'issue de sa présentation devant le juge d'instruction.

 

Lies Hebbadj est donc ressorti libre hier du bureau du juge d'instruction devant lequel il a été présenté. Celui-ci lui a signifié sa mise en examen pour escroquerie, travail dissimulé et fraude aux affaires sociales, indique Presse Océan.

Hier matin, vers 8 h 30, après 48 h de garde à vue, le Rezéen de 34 ans avait été déféré devant le parquet pour répondre de plusieurs chefs d'accusation dont escroquerie, fraude aux prestations sociales ou encore travail dissimulé, indiquait un peu plus tôt
Le Point.

Contestation de la contravention pour port du niqab le 28 juin
Rappelons que sa compagne, Sandrine Mouleres, elle aussi placée en garde à vue lundi matin, avait été laissée libre dès mardi. Cette dernière, qui avait été verbalisée en avril dernier pour port du niqab au volant, a prévu de contester cette contravention devant la justice, le 28 juin prochain, à Nantes.  

Le troisième homme placé en garde à vue lundi, en situation irrégulière sur le territoire français, a lui été transféré au centre de rétention de Rennes, en vue d'une expulsion. Ce dernier aurait travaillé dans une boutique appartenant à Lies Hebbadj, ce qui expliqueraient les poursuites pour travail dissimulé.

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article