hadith et verset concernant les 10 derniers jours du ramadan.

Publié le par rks3

O Musulmans !

Craignez Allah, et sachez que vous vous trouvez au début de dix jours bénis ; dix jours dans lesquels se trouvent le bien et la bénédiction qui ne se trouvent pas dans les autres jours ; dans ces dix jours, se trouve une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui sera privé de son bien, sera véritablement privé ; c’est une nuit bénie :

"Durant laquelle est décidé tout ordre sage" [ Sourate La Fumée - verset 4]

Pendant cette nuit, les actions sont meilleures que les actions accomplies durant quatre-vingt trois ans ; quiconque prie durant cette nuit en étant croyant et en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé seront pardonnés.

Au nom d’Allah le Miséricordieux, le Très Miséricordieux :

"Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges, ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube" [ Sourate Al-Qadr - verset 1- 5].

Les anges descendent beaucoup durant cette nuit à cause de l’abondance de sa miséricorde ; et en ce qui concerne l’Esprit, il est dit que c’est l’ange Gabriel ; et il est aussi que ce sont des anges particuliers.

Et il faut faire des efforts pour rechercher cette nuit pendant les dix derniers jours du mois de Ramadan, et augmenter les bonnes œuvres, les invocations et les demandes adressées à Allah durant cette nuit. Et il est de la Sounnah que la personne dise pendant cette nuit :

"O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi ! O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi !" [Rapporté par l’imam Ahmed, et les auteurs des Sounnanes, d’après Aïcha].


Et sachez - qu’Allah vous protège - que les efforts durant ces dix derniers jours, doivent être accomplis avec sincérité et en suivant la Sounnah du prophète ; de même que l’I’tikaaf (la retraite spirituelle) fait partie de la Sounnah pendant ces dix derniers jours, car le prophète l’accomplissait pendant les dix derniers jours jusqu’à ce qu’il mourut, comme il est rapporté dans les deux recueils de hadiths authentiques et dans d’autres livres de hadiths.

Et cet effort ne doit pas être troublé par l’excès en essayant de connaître cette nuit à travers certains effets et signes qui ont été rapportés, ou ce qui est raconté chaque année par certaines personnes qui commentent les rêves ou qui voient des choses en rêve, et sur lesquelles aucune loi religieuse ne peut être fondée, comme l’ont mentionné An-Nawawi, Ach-Chaatibi, Cheikh Al-Islam, Ibn Al-Quayyim et d’autres ; de plus le prophète la vit en rêve et on la lui fit oublier.

Et il ne faut pas tenir compte du fait que certains commentateurs des rêves disent que le prophète dit à ses compagnons : "Je vois que vos rêves s’accordent", car l’interprétation du prophète est une vérité, et ce qu’il dit est une vérité soutenue par la révélation, ce qui ne l’est pas concernant les autres personnes. De plus, la circulation des rêves entre les gens au sujet de la nuit du destin, est une perte de temps, et un piège du diable afin qu’il corrompe leur détermination et négligent de prier les autres nuits.

Et ce qui est juste selon les savants, est que personne ne peut déterminer la nuit du destin avant qu’elle ne vienne, mais au contraire, la connaissance de cette nuit a été élevée [auprès d’Allah] jusqu’au jour du jugement, et il est donc impossible qu’une personne la voit, qu’elle soit un commentateur des rêves, un bien-aimé d’Allah, un saint ou un savant. Et Al-Boukhari a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, d’après Oubaadah ibn As-Saamit qui a dit : « Le messager d’Allah sortit pour nous parler de la nuit du destin, et deux hommes parmi les musulmans s’affrontèrent. Il dit alors : "Je suis sorti pour vous parler de la nuit du destin (pour vous annoncer le jour de la nuit du destin), alors untel et untel s’affrontèrent, et elle fut élevée [relevée] ; donc, il se peut que ce soit mieux pour vous ainsi ; recherchez-la donc durant la neuvième, la septième et la cinquième nuit" [c’est-à-dire la nuit avant le vingt-cinquième jour, le vingt-septième jour et le vingt-neuvième jour).

Et la sagesse - serviteurs d’Allah - qui se trouve dabs ke fait qu'elle fut cachée, a été voulue par Allah pour que ceux qui la recherchent fassent des efforts durant les dix derniers jours complets, c’est la raison pour laquelle le prophète faisait la retraite spirituelle pendant les dix derniers jours, afin qu’il puisse trouver cette nuit.

Puis, sachez que ce qui est le plus juste concernant ce qui a été rapporté sur le signe de cette nuit après qu’elle soit passée, ce que Mouslim a rapporté dans son recueil de hadiths authentiques, qu’Oubaï ibn Kâab a mentionné que son signe distinctif est : "Que le soleil se lève le matin suivant la nuit du destin en étant blanc sans aucun rayon".

Et il se peut que ce soit un effort d’interprétation provenant de lui , et il se peut que ce soit particulier à la nuit du destin qu’ils trouvèrent à leur époque. Et Allah Seul détient la science.

Craignez donc Allah ô Musulmans, empressez-vous d’accomplir les actions avant qu’il ne soit trop tard, et hâtez-vous d’aller vers un Paradis dont la largeur correspond aux cieux et à la terre, et qui a été préparé pour les pieux.



Cheikh Su'ud Choraym

 

 

Allah a dit:
Sourate Al Qadr verset 1"Nous l'avons fait descendre(Le Coran)dans la nuit de la valeur"

Sourate Ad Dukhan verset 3:«Nous l'avons fait descendre par une nuit bénie».

1189. Selon Abou Hourayra (radhiallahu 'anhu), le Messager de Dieu ( ) a dit: Celui qui a veillé à prier la nuit «de la valeur» par foi et par unique désir de la récompense de Dieu, Dieu lui pardonne tous ses péchés passés». (Boukhari, Muslim)

1190. Selon Ibn 'Omar (radhiallahu 'anhuma), certains Compagnons du Prophète ( ) virent en rêve la nuit «de la valeur» dans les sept dernières nuits (de ramadan). Le Messager de Dieu ( ) leur dit: «Je vois que vos rêves se sont tous limités aux sept dernières nuits de ramadan. Que celui qui cherche à la vivre l'attende dans l'une des sept dernières nuits de ramadan». (Boukhari, Muslim)

1191. 'Aisha (radhiallahu 'anha) a dit: «Le Messager de Dieu ( ) faisait une retraite contemplative (Itikef) dans les dix dernières nuits de ramadan». (Boukhari, Muslim)

1192. Selon elle encore, le Messager de Dieu ( ) a dit: «Attendez la nuit «de la valeur» dans les nuits impaires des dix derniers jours de ramadan». (Rapporté par Al Boukhâri)

1193. Elle a encore dit: «Quand arrivaient les dix derniers jours de ramadan, le Messager de Dieu ( ) en veillait toutes les nuits (à prier). Il réveillait ses femmes, redoublait de zèle religieux et retroussait ses manches (serrait la ceinture de son pagne)».(Boukhari, Muslim)

1194. Toujours selon elle: «Le Messager de Dieu ( ) montrait pendant le mois de ramadan plus de zèle religieux que dans les autres mois et, pendant les dix derniers jours de ramadan, plus que dans les autres jours». (Rapporté par Moslem)

1195. Elle (radhiallahu 'anha) a dit encore: «O Messager de Dieu! S'il m'arrivait de savoir quelle nuit est celle «de la valeur», dis-moi ce que je devrais y dire». Il lui dit: «Dis: «Seigneur Dieu! Tu es pardonneur et Tu aimes le pardon. Aussi pardonne- moi!». (Rapporté par Attirmidhi)[/color][/color]

Publié dans science-religion

Commenter cet article